Archives de catégorie : ADSL – FTTH

Mayenne Point Or s’exprime: Fibre Optique Laval Agglo

Nous ne pouvons que nous féliciter des orientations affichées par les élus de l’agglomération.
Mayenne Point Org et donc vous tous chers adhérents oeuvrez depuis 10 ans pour que notre département exprime une volonté de développement des technologies de l’information et de la communication. Celle-ci nous l’avons exprimer depuis de nombreuses années passait tout d’abord par la mise en place d’un schéma directeur de déploiement d’infrastructure pérenne qui ne pouvait être que la fibre optique: technologie la plus rapide utilisant la vitesse de la lumière.
Cette décision pose l’agglomération de laval et par voie de conséquence le département, à l’avant garde de la prise d’initiative.
Nous ne parlons pas d' »innovant » par respect pour ceux qui dès 2002 (Pau) ont agit en ce sens.
Dans la première mouture du projet Février 2008, nous avions émis quelques remarques fondamentales. permettant de lever nos nombreuses interrogations.
Aujourd’hui il nous est répondu:
Quoi ?           Le très haut débit en Fibre optique.
Qui   ?           France télécom
Pour Qui ?     pour tous
Quand ?        7 ans
Comment ?    On va patienter et voir 🙂   Ceci bien sur sera suivi comme nous l’avons fait jusque là.
Il s’agit du premier dossier de ce type pour France Télécom et nous aurons à coeur de les accompagner. 🙂

Rodolphe Chauvelier

Très haut débit et fibre optique – Laval – Mayenne

100% de couverture en Très Haut débit à l’horizon 2017.

Je suis heureux en tant,  qu’élu communautaire  commission innovation et enseignement supérieur de laval agglomération, membre du groupe de travail DSP THD de laval Agglomération de vous l’annoncer.
Les membres du groupe de travail :  Idir AIT ARKOUB vice-président, jean christophe BOYER, Michel DESPRES, Patrick RICHARD,  présidé par Guillaume GAROT.

Ouest France 26-10-2010

Le  membre fondateur  est heureux d’avoir porté les valeurs de notre association, c’est un petit bout de Mayenne-point-org  qui était présent.

au plaisir de nous rencontrer.

Patrick RICHARD
adhérent de l’association MAYENNE-POINT-ORG

Ouest-France du 26 octobre 2010

Laval agglo connecté au très haut débit

Entreprises et usagers bénéficieront d’un débit énorme.De quoi rendre l’agglomération attractive et compétitive.

Pourquoi ? Comment ?

Pourquoi le très haut débit ?

L’idée est d’être plus compétitif, en attirant les entreprises mais aussi les particuliers. « Laval sera leader en France sur le numérique, aime à rappeler Guillaume Garot, le président de Laval agglo. Nous serons l’égal de Paris, en proposant du 100 mégabits à tous nos habitants ».

Qu’est-ce que c’est ?

Grâce à des fibres optiques enterrées dans le sol, le débit Internet va augmenter de manière considérable. On va passer d’une moyenne de 4 mégabits maximum, à 100 méga bits. Les temps de chargement, et d’envoi de données s’en trouveront améliorés.

Quels avantages ?

Les particuliers disposeront tous sans exception de l’offre triple play : Internet, télévision, Internet. Et d’un confort accru, grâce à des connexions beaucoup plus rapides. Quant aux entreprises, elles pourront se servir de la visioconférence, transférer des fichiers très lourds (plans, imageries médicales…). « Quand il fallait 19 minutes pour charger un fichier, il ne faudra plus que 0,06 » précise Idir Aït Arkoub, vice-président de Laval agglo.

À quelle date ?

100 % du territoire doit être couvert dans 7 ans. Le chantier se fera par étape. « Mais tous les foyers et entreprises auront un débit de 2 mégabits par seconde, d’ici à 18 mois » précise Guillaume Garot.

Quel prix ?

L’investissement total revient à 28,6 millions d’euros. L’agglomération prend 9,8 millions à sa charge. « Nous demanderons un pourcentage de subventions compris entre 0 et 33 % », a déclaré Jean-Christophe Boyer, le vice-président de l’agglo, en charge des finances.

Quel opérateur ?

La concession est accordée à France Télécom pour une durée de 25 ans. « Mais ils devront ouvrir leurs lignes à au moins deux fournisseurs Internet, précise Guillaume Garot. De manière à maintenir de la concurrence. »

La presse se fait l’écho de notre communiqué


Le communiqué de presse que nous avons adressé à la presse a été entendu.

Ouest-France l’a fait paraître dans son édition du 30 avril 2010:

De plus, Lundi 3 mai 2010, nous sommes intervenu sur France Bleu Mayenne
pour exprimer notre position sur le sujet du déploiement du très haut débit

Nous en profitons pour remercier les médias locaux pour le relai d’information et d’expression qu’ils nous assurent

Pour l’article………………………..lisez la suite…………….

Communiqué de presse 25 Avril 2010

Suite à l’article paru Mercredi 21 avril dans Ouest France au sujet du très haut débit.
Mayenne Point Org (réuni en assemblée générale le même soir a souhaité réagir)

S’il y a débat public nous serons là!

Notre association fait vivre depuis 10 ans ans un débat sur la nécessité ou non du très haut débit au service des mayennais. Elle a répondu aux invitations de l’AMF, puis à la mission de Laval agglomération afin…………………..

Notre association fait vivre depuis 10 ans ans un débat sur la nécessité ou non du très haut débit au service des mayennais. Elle a répondu aux invitations de l’AMF, puis à la mission de Laval agglomération afin d’expliquer au élus les tenants et aboutissants de THD au service de  tous les mayennais. Elle c’est faite amplificateur de débats dans la presse locale, nationale et internationale, mais aussi lors de soirées de mutualisation et naturellement sur le web

Avant tout,  l’association Mayenne Point Org n’est pas contre un débat public et y participera volontiers si celui-ci a lieu. Elle tient à affirmer sans équivoque sa position en faveur du très haut débit. Elle rappelle à nouveau son souhait de participer à un groupe de travail départemental ouvert à tous les acteurs du département (collectivités, institutionnels, entreprises, professionnels….)


Il ne s’agit plus de s’interroger sur la nécessité de ce projet, adopté en 2007, mais sur la manière dont il sera réalisé.


Notre société évolue dans un cadre technologique en perpétuelle mutation et difficile à appréhender, car il est trop souvent incompréhensible, dissimulé par un vocabulaire trop technique pour le grand public. Il vaut mieux procéder par analogie ou métaphore pour comprendre ce dont il s’agit et s’imprégner du concept des « autoroutes de l’information », déjà énoncé dans les années 90 :


Envisagerions-nous aujourd’hui de construire et de rouler sur  des chemins d’un autre temps ou des rues pavées ? de construire un lotissement sans y prévoir un aménagement de qualité pour la chaussée ?


Tout réside dans la façon de réaliser ce projet, c’est la clé de sa réussite, tout en préservant les finances de la collectivité et en entraînant une croissance économique et sociale. Il faut commencer par construire les routes qui seront empruntées en envisageant les augmentations de trafics et les développements futurs, éviter les péages trop chers, ne pas faire deux routes qui relient le même endroit, ne pas connecter  uniquement les entreprises entre elles, penser aux particuliers qui ont besoin de se déplacer.


La réserve que nous émettons sur le projet actuel du déploiement du très haut débit en Mayenne est qu’il semble être conçu en priorité pour les entreprises. On l’a constaté : la réussite du développement du haut débit par l’Adsl est le fait des particuliers qui représentent  la grande majorité des abonnements.


Il faut avoir conscience dès maintenant que le très haut débit est l’affaire de tous.

Pour le Conseil d’administration
le président

Rodolphe Chauvelier

Ouest France: 24 septembre 2009 "La Fibre à Laval"

C’est l’un des grands chantiers de Laval agglomération.
Le THD devrait être accessible aux entreprises et à 60 % de la population.

Questions-réponses
 

Qu’est-ce que le très haut débit ?

Le très haut débit (ou THD) fait référence à des capacités d’accès à internet supérieures à celle de l’accès par l’ADSL. Pour résumer, on peut dire que le THD alimenté par fibre optique, c’est la vitesse de la lumière alors que l’ADSL, alimenté par fil de cuivre, c’est la vitesse du courant électrique. Exemple : un particulier envoie quatre photos par mail, c’est long mais ça passe. Cinq, ça ne passe plus. Avec le THD, il envoie les photos d’un clic. La réception comme l’émission se font en 1/10e de seconde.

Le très-haut débit pour qui ?

Pas pour tous les habitants de l’agglo. Selon Idir Aït-Arkoub, le conseiller délégué au développement numérique, le programme compte quatre niveaux. Un premier avec les entreprises présentes sur Laval et la première couronne de l’agglo qui accéderont à 100 Mb/s. Un deuxième avec les vingt mairies de l’agglo qui seront reliées entre elles par de la fibre optique pour un débit de 20 à 100 Mb/s. Un troisième niveau qui permettra aux 55 à 60 % des foyers de Laval et Saint-Berthevin de bénéficier de « la fibre optique jusqu’à la maison », selon la situation géographique des répartiteurs. Enfin, le quatrième pour 7 % de la population en zone rurale isolée qui accéderont à un minimum de 2Mb/s. Pour Idir Aït-Arkoub c’est une question d’équité afin d’éviter la fracture numérique.

Quand ?

Le lancement des travaux est programmé pour septembre 2010 avec une fin de chantier en 2012. Ce très haut débit nécessite l’installation d’un réseau fibre optique pour desservir les zones d’activités. Actuellement, l’agglo rédige un cahier des charges. Ensuite, l’appel d’offres sera lancé. Il permettra de faire le choix d’un délégataire qui construira le réseau avant de le revendre à des opérateurs (Orange, Free, Neuf, Numéricâble…).

Combien coûtera l’abonnement ?

Dans les grandes villes, l’offre est de 30 à 45 €/ mois. Pour rester sur cet éventail de prix, il faut attirer plusieurs délégataires et bénéficier d’une large concurrence. Qui dit concurrence, dit abonnements plus intéressants. Car le risque existe de n’attirer qu’un seul délégataire qui aurait les mains libres…

Combien ça coûtera au contribuable ?

L’investissement public est de 7 à 8 millions d’euros pour un coût du chantier qui oscille entre 16 et 20 millions d’euros.

Quels sont les critiques ?

On peut s’interroger sur le choix de connecter toutes les mairies de l’agglo. Pourquoi cette priorité ? Ne vaudrait-il mieux pas comme le suggère Rodolphe Chauvelier, président de l’association Mayenne Point Org, connecter des salles de réunions accessibles à tous (particuliers, entreprises ou associations), des zones artisanales ou des zones pavillonnaires.

Mais au fait, le passage de la fibre optique est-il prévu dans la construction des lotissements ? Trop souvent encore, des travaux sont faits sans le prévoir. Résultat, dans dix ans il faudra recasser les chaussées car tout le monde voudra accéder au très haut débit. Rodolphe Chauvelier a sans doute raison de dire que c’est maintenant qu’il faut penser au déploiement futur du réseau très haut débit.

Jean-François VALLÉE.
Ouest-France