Très haut débit et fibre optique – Laval – Mayenne

100% de couverture en Très Haut débit à l’horizon 2017.

Je suis heureux en tant,  qu’élu communautaire  commission innovation et enseignement supérieur de laval agglomération, membre du groupe de travail DSP THD de laval Agglomération de vous l’annoncer.
Les membres du groupe de travail :  Idir AIT ARKOUB vice-président, jean christophe BOYER, Michel DESPRES, Patrick RICHARD,  présidé par Guillaume GAROT.

Ouest France 26-10-2010

Le  membre fondateur  est heureux d’avoir porté les valeurs de notre association, c’est un petit bout de Mayenne-point-org  qui était présent.

au plaisir de nous rencontrer.

Patrick RICHARD
adhérent de l’association MAYENNE-POINT-ORG

Ouest-France du 26 octobre 2010

Laval agglo connecté au très haut débit

Entreprises et usagers bénéficieront d’un débit énorme.De quoi rendre l’agglomération attractive et compétitive.

Pourquoi ? Comment ?

Pourquoi le très haut débit ?

L’idée est d’être plus compétitif, en attirant les entreprises mais aussi les particuliers. « Laval sera leader en France sur le numérique, aime à rappeler Guillaume Garot, le président de Laval agglo. Nous serons l’égal de Paris, en proposant du 100 mégabits à tous nos habitants ».

Qu’est-ce que c’est ?

Grâce à des fibres optiques enterrées dans le sol, le débit Internet va augmenter de manière considérable. On va passer d’une moyenne de 4 mégabits maximum, à 100 méga bits. Les temps de chargement, et d’envoi de données s’en trouveront améliorés.

Quels avantages ?

Les particuliers disposeront tous sans exception de l’offre triple play : Internet, télévision, Internet. Et d’un confort accru, grâce à des connexions beaucoup plus rapides. Quant aux entreprises, elles pourront se servir de la visioconférence, transférer des fichiers très lourds (plans, imageries médicales…). « Quand il fallait 19 minutes pour charger un fichier, il ne faudra plus que 0,06 » précise Idir Aït Arkoub, vice-président de Laval agglo.

À quelle date ?

100 % du territoire doit être couvert dans 7 ans. Le chantier se fera par étape. « Mais tous les foyers et entreprises auront un débit de 2 mégabits par seconde, d’ici à 18 mois » précise Guillaume Garot.

Quel prix ?

L’investissement total revient à 28,6 millions d’euros. L’agglomération prend 9,8 millions à sa charge. « Nous demanderons un pourcentage de subventions compris entre 0 et 33 % », a déclaré Jean-Christophe Boyer, le vice-président de l’agglo, en charge des finances.

Quel opérateur ?

La concession est accordée à France Télécom pour une durée de 25 ans. « Mais ils devront ouvrir leurs lignes à au moins deux fournisseurs Internet, précise Guillaume Garot. De manière à maintenir de la concurrence. »